AccueilLes actualitésUne belle parenthèse artistique et scientifique avec Anne-Emilie Philippe

Une belle parenthèse artistique et scientifique avec Anne-Emilie Philippe

Publié le 6 mai 2024

Les samedi 4 et 5 mai, Anne-Emilie Philippe, artiste, professeure à l’école des Beaux-Arts de Lille, est venue réaliser sur l’île, une balade performée, de l’estran au laboratoire de biologie marine . 40 personnes ont pu profiter de cette proposition et rejoindre samedi et dimanche, un petit groupe afin de se plonger dans une ambiance intimiste et se laisser dévoiler, au fil d’une très jolie déambulation, les trésors de Tatihou. L’artiste naturaliste les a d’abord conduites dans le laboratoire de biologie marine où elles ont découvert tout un univers marin, de l’observation des yeux des coquilles Saint-Jacques, à l’alguier de Marie Doublet datant du début du XXe siècle au plancton bioluminescent en chambre noire.

Anne-Emilie Philippe a présenté son « Nuancier des coquillages » dans de très beaux écrins soigneusement imaginés pour accueillir la nacre des huîtres, les patelles polies par la mer, ou les ailes d’anges de la Pétricole d’Amérique ( Petricolaria pholadiformi). Elle a, avec beaucoup de délicatesse, laissé les participants observer les coquillages et les algues, leur matière, texture et couleurs en les reliant à des artisanats vernaculaires de plusieurs époques. Les visiteurs ont ainsi appris que le byssus des moules (le filaments de couleur or qui permet au bivalve de s’accrocher à son rocher) était autrefois dans bien des régions, et encore aujourd’hui en Sardaigne, tressé pour fabriquer des gants, que la nacre de l’huître était utilisée en marqueterie mais aussi dans la fabrication de prothèses dentaires ou d’instruments de musique, que les coquillages étaient chauffés telle la pierre calcaire pour réaliser de la chaux vive utilisée dans le bâtiment etc…

Cette balade artistique est le fruit d’un travail réalisé en étroite collaboration avec le biologiste de l’île, Arnaud Lemaréchal et la chargée des collections Hélène François. L’artiste avait étoffé son parcours de beaux panneaux de tissu et drapeaux réalisés pour l’occasion et teintés des pigments naturels évoqués au cours du parcours. Ces deux très beaux après-midi se sont déroulés le premier sous un grand ciel bleu et le second, sous un ciel gris non moins beau mais plus nuancé de différentes teintes de gris. Ils ont été marqués par les gestes artistiques d’Anne-Emilie Philippe dont les visiteurs ont pu ramener chez eux une trace grâce à de petits supports graphiques et photographiques précieux donnés par l’artiste au cours de la promenade. Cet événement associant art et science a offert une originale et très belle approche de l’île Tatihou.